1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 Table des matières
Page 17 : Je passe ma licence d'aviation privée (Private Pilot Licence, FAA) aux USA, en 1982

Je fais la grimace car il y a un orage devant moi.

Je passe ma licence d'aviation privée (Private Pilot Licence, FAA aux USA, en 1982, validée en France en 1986) au Missouri pour accéder, entre autres, aux paysages fabuleux d'Alaska. A moi les grandes étendues sauvages. Avec mon appareil photo, bien sûr. Je me sens prêt pour "National Geographic".
Avec l'aile au-dessus du cockpit, les Cessna sont l'idéal pour la photo aérienne. Le Cessna 152 un des avions de tourisme monomoteur biplace le plus populaire du monde, vitesse maxi 204 km/h, train tricycle fixe, hélice McCauley à pas fixe, masse maximale au décollage : 757 kg, autonomie 5H, distance de décollage : 408 m.
Ici dans le petit Cessna 152, lors de mon premier cross-country en solo. Le temps est très mauvais. Je vole en dessous des nuages. J'avais fixé mon appareil photo Nikon F3 dernier cri et son fish-eye 16mm F2,8 sur un pied et assujetti, avec du gaffer, le pied derrière les sièges. Déclenchement à distance avec la commande scotchée au manche.

I get my Private Pilot Licence, FAA, in 1982, (validated in France in 1986) in Missouri, to access, among others, the fantastic Alaskan landscapes. Wilderness, here I come. With my camera, of course. I feel ready for "National Geographic".
With the wing above the cockpit, Cessnas are ideal for aerial photography. The 152 is the most popular single engine, two passenger planes in the world. Maximum speed 204 km/h, fix landing gear, fix pitch McCauley propeller, take off maximum weight: 757 kg, flight autonomy 5H, runway take of: 408 m.
Here in the small Cessna 152, during my first cross-country solo flight. Weather is bad. I fly below the clouds. I had secured my Nikon F3 and its fish-eye Nikkor lens 16mm F2.8 on a tripod, solidly tapes with gaffer behind the seats. Remote control triggering with the remote attached to the yoke.

I am frowning only because there is a storm in front of me.
Pourquoi le Missouri ? Car ils proposent le stage d'un mois environ en forfait tout compris, hébergement, repas, cours théoriques et pratique, papiers administratifs et vous ne quittez l'école qu'une fois votre diplôme en poche.

Donc ils savent enseigner efficacement. Je rencontre des pédagogues exceptionnels qui savent qu'on apprend mieux en étant relax que stressé (l'inverse de mes "supérieurs" du lycée d'Arras !).
Mon instructeur m'a fait faire un jour plein de "touch and go" (petits circuits décollages-attérissages) tout en me parlant d'autres choses, puis il est sorti de l'avion sous prétexte d'aller chercher ses cigarettes et m'a dit de continuer tout pareil.
Je me suis retrouvé en solo, sans aucune appréhension, mais bien sûr, cet instructeur est "réapparu" par contact radio.

Mon copain Claude Slowick de la fac d'Amiens avait passé sa licence en France et m'avait raconté que, pour lui, ses instructeurs lui avaient parlé 6 semaines avant des nombreux dangers et de l'énorme difficulté du 1er vol solo. Il n'a pas dormi les 4 jours précédents son solo. Vivent les USA !




A l'époque, l'ordinateur de bord était une règle à calcul, les chartes aéronautiques de grandes cartes en papier. On avait aussi un testeur de kerosen, le tube en haut à gauche.

J'ai dû passer un diplôme de radio communication et je l'utilise encore constamment pour épeler en anglais.

Alaska 1984

INSTRUMENT PANEL

1. Sidewall Circuit Breaker Panel
2. Avionics Power Switch
3. Ammeter, Oil Pressure, Cylinder Head, and Oil
    Temperature Gages
4. Fuel Quantity Indicators
5. Fuel Pressure Gage
6. Digital Clock
7. Auxiliary Microphone Switch
8. Flight Instrument Group
9. Airplane Registration Number
10. Encoding Altimeter
11. ADE Bearing Indicator
12. Course Deviation and Glide Slope Indicators
13. Autopilot Control Unit
14. Marker Beacon Indicator Lights and Switches
15. Audio Control Panel
16. NAV/COM Radios
17. Transponder
18. Secondary Altimeter
19. Economy Mixture Indicator
20. Carburetor Air Temperature Gage
21. Suction Gage
22. Flight Hour Recorder
23. ADF Radio
24. Map Compartment
25. Cabin Heat Control
26. Cabin Air Control
27. Cigar Lighter
28. Wing Flap Switch and Position Indicator
29. Mixture Control
30. Propeller Control
31. Rudder Trim Control Wheel and Position Indicator
32. Microphone
33. Cowl Flap Control Lever
34. Fuel Selector Valve Handle
35. Static Pressure Alternate Source Valve
36. Elevator Trim Control Wheel and Position Indicator
37. Throttle (With Friction Lock)
38. Instrument and Radio Dial Lights Dimming Rheostats
39. Carburetor Heat Control
40. Landing Gear Lever and Position Indicator Lights
41. Electrical Switches
42. Parking Brake Handle
43. Circuit Breakers
44. Ignition Switch
45. Master Switch
48. Primer
47. Auxiliary Fuel Pump Switch


Le survol de ma propriété au Canada en juin 1990.

Les entraînements avec l'avion ULM Mignet, l'hydrobalerit, pour l'expédition ratée vers la Mozambique. J'aurais été responsable des prises de vue aériennes grâce à ce super avion stocké sur le pont du bateau.
Alain MIGNET à Christian Fournier en 2017…. C’est bien toi avec qui j'ai volé en Hydrobalerit sur le lac de Cadeuil en 1993 ??? En préparation à de superbes aventures de recherches de trésors sous-marins du côté du Mozambique pour le compte du grand escroc Eric Surcouf...
Que deviens-tu ?
Quels souvenirs en effet ‌!!! Nous avions survolé les inondations spectaculaires autour de Saujon... Nous n'en avions vendues aucunes !!! Le commercial n'était pas vraiment notre fort !!! Je pense, à la réflexion, que nous aurions dû aller voir la municipalité de Saujon, ils auraient été très intéressés , car le problème de la montée du niveau de la mer est un sujet qui les préoccupent beaucoup ! Peut-être devrais-tu leur proposer tes clichés, on ne sait jamais !
Sinon, pour ma part, la super aventure aéronautique s'est arrêtée en 2003.

Les inondations autour de Saujon en 1993.




Aux USA, la check list (environ une vingtaine de points forts) avant décollage de l'avion concerné est imprimée dans le cockpit et on doit passer son doigt sur chaque ligne pour être sûr de ne rien manquer. En France, on doit savoir par cœur cette liste et réciter les phrases en faisant ses vérifications. En cas de panique, je préfère de loin la méthode US, car la mémoire flanche.


Aircraft Preflight
-- Remove tiedown from left wing on arrival -- Take a guess as to wind direction and velocity from windsock. Your guesses will improve with time. -- Open both doors to the aircraft. -- Check time logs, fuel reading, fuel selector, electrical, flaps, trim setting, lights, belts, and interior -- Drain the left wing sump and put cup and oil rag on seat so that it will be available when you get to the other side. You don’t need to carry them all around the aircraft. -- Don’t pour the gasoline in one spot on the tarmac. By giving it a flip downwind it will evaporate in seconds. Better to have an environmental disposal -- Note setting of trim wheel and then trim tab. Discuss the effect that the trim setting could have had on the resulting landing. For a C-172 the trim setting tells a great deal about the aircraft loading during the last landing. For Pipers use identification plate on impinge to set stabilator and trim to neutral. -- Avoid being all ready to start the airplane, only to find that the key cannot be retrieved from the front pocket without getting out of the plane. Put key on floor in front of seat. On dash can fall into defroster. -- Preset seat adjustments and block into position to protect against unexpected seat movement. -- ......

Cockpit Checkouts
Pilots compensate for an aircraft cockpit poor design and layout. Experienced pilots, who have been exposed to more aircraft of all ages, are able to compensate better than the neophyte. Any pilot who first sits in a cockpit should make a mental and physical survey of controls and instruments. The direction things move are better when consistent with your past training. Some older VOR heads are read from the bottom not the top. Same with older heading indicators which are built like, and read like a compass. All switches, knobs, handles, need to be checked for identification, operation, and function. The controls may obstruct at least one or more instruments or knobs. A gauge that is hidden or obscured is a no-fly consideration. It is not unusual to have one side of an instrument face be hidden from one seat or the other. Sit in the cockpit and confirm you know what every instrument, knob, and button is used for. Many Cessna flap switches operate differently from year to model year.
..........

Checklists The use of checklists prevents accidents. The most likely misuse of a checklist is when an interruptions occurs in mid-use. With two people the challenge-response process is best. Professionals use checklists.



Le théorème de Bernoulli, qui a été établi en 1738 par Daniel Bernoulli, stipule que la vitesse d’un fluide (l’air, dans ce cas), détermine la quantité de pression qu’un fluide peut exercer. Il explique la poussée, l'une des quatre forces de vol et de voile.
L'air en mouvement est séparé en deux flux lorsqu'il rencontre une aile (avion ou voile). La partie supérieure a un chemin plus long à parcourir. Cela réduit sa vitesse et crée une basse pression.


J'assiste toujours à des meeting aériens.
 

Je fais un survol du Château d'Esclimont pour le mariage de Nicky Byrne et Georgina Ahern le mercredi 13 août 2003.

On voit bien la tente montée spécialement pour la réception.

L'église.

J'en profite pour survolé la base aérienne du coin.



En 2013 et 2015, je fais des reportages au Salon aéronautique du Bourget.
15 juin 2015 : François Hollande au Salon aéronautique du Bourget

AIRBUS A380


Le 17 juin 2017 : Meeting aérien du cercle des machines volantes à Compiègne-Margny, thème 1914-1939.


07-08 juin 2014 : 70ème Anniversaire du D-Day en Normandie.



18 Octobre 2017 : Reportage pour Cathay Pacific à l'aeroport Charles De Gaulle.

L'une des deux soutes à bagages de l'avion.

Merci au pilote Benoît Auger.
Le Boeing 777 ou B777, souvent surnommé triple sept dans le milieu aérien, est un avion de ligne gros porteur, long courrier et biréacteur construit par la société Boeing. Entré en service en 1995, il est le plus grand biréacteur au monde, avec une capacité de 300 à 550 passagers et une distance franchissable variant de 9 695 à 17 370 km selon les modèles. Il est reconnaissable par le grand diamètre de ses turboréacteurs GE90, ses six roues sur chaque train d'atterrissage principal et son fuselage de section circulaire se terminant en forme de lame.
Face à la montée en puissance de la concurrence durant les années 1980, Boeing innova pour développer cet appareil en établissant un partenariat avec huit grandes compagnies aériennes et en concevant intégralement l'avion par ordinateur. L'avionneur introduisit à cette occasion des techniques de pointe : une voilure supercritique, des commandes de vol électriques, et un pilotage assisté par ordinateur. Boeing compléta ainsi sa gamme en offrant une capacité intermédiaire entre le 767 et le 747, ce qui permettait le remplacement de modèles antérieurs de gros-porteurs.
En janvier 2015, 1 268 appareils avaient été livrés, faisant de cet avion un succès commercial pour son constructeur. En 2013, il devient le gros porteur le plus vendu dans l'histoire de l'aviation.
Le 777 est connu pour être un avion très sûr. Malgré le nombre d'avions en service, on ne déplore que quatre accidents majeurs. Deux ne mettent pas en cause l'avion, et les deux autres proviennent de causes encore indéterminées.

Le 15 sept 2018 : Au Musée Aéronautique et Spatial Safran.


Le mirage III V. Merci à Frédérique Gorky pour cette photo de moi.

Au début des années 1960, à la demande du ministère de la Défense français, les constructeurs aéronautiques Dassault Aviation et Sud-Aviation réalisèrent des expérimentations d'avions à décollage et atterrissage verticaux (ADAV) devant aboutir à un avion de combat Le Mirage III V.

Deux prototypes furent réalisés : le Mirage III V01, qui fit son premier vol stationnaire le 12 février 1965), et le Mirage III V02, qui vola pour la première fois le 22 juin 1966. La première transition du vol stationnaire au vol horizontal eut lieu le 24 mars 1966. Le 12 septembre, le V02 atteignit la vitesse de Mach 2 en vol horizontal. Avec ses 2 124 km/h, le Mirage III V reste encore à ce jour (2013), l'ADAV le plus rapide du monde et le seul à avoir atteint Mach 2. Le Rafle a une vitesse maximale de 1912 km/h



14 juillet 2017 : Le défilé aux Champs Elysées.


19mai 2018 : La Fête Aérienne 2018 « le Temps Des Hélices » à La Ferté Allais


Photo non retouchée, mais perspective délirante dûe aux lois de la physique!
Les pionners
– Morane type H (F-AZMS)
– Blériot XI² (F-AZPG)
– Déperdussin T (F-PDEP)

Dassault Rafale (Rafale Solo Display French Air Force)

Tora Tora Tora : l'attaque de Pearl Harbour
– North American T-6G X 7 (F-AZCV, F-AZBE, F-AZVN, F-AZBQ, F-HLEA, F-AZTL, F-AZGS)
– North American AT-6C (F-AZQR)
– North American SNJ-5F (F-AZRB) 
– AT-6M modifié « Zero » (F-AZZM)
– Naval Aircraft Factory N3N-3 (F-AZNF)
– Ryan PT-22A Recruit (N53018)
– Boeing-Stearman PT-13 D Kaydet (F-AZJR)
– Solo P-40N-5-CU Warhawk (F-AZKU)

Wingwalker Danielle sur Pink Lady @aviationWingwalkerDanielle

6 Dassault Rafale Marine X4 (jets) et un Chance Vought F4U-5NL Corsair  (F-AZEG), hélice

23 juin 2019 : La Patrouille de France survole la place de La Concorde transformée en immense parc des sports pour fêter les JO de Paris 2024.





17-20 juin 2019 : Salon Paris Air show = SIAE = Salon International de l'Aviation et l'Espace








08 Mai 2018 : Commémorations du 8 mai 1945 au Château du Taillis


Merci à Hartmut et Carlos pour le paragliding. Cela n'est pas de l'aviation, mais il y a des similarités

Falaise de 440 m de haut, l'une des plus autes du monde, à Madère.
09 Mai 2018 : Char à voile sur la côte d'Opale avec Frédérique Gorsky
En hélico pour photographier la première croisière du navire Le Piana, de Split, Croatie à Trieste, Italie avant son itinéraire régulier en décembre 2011.
Le Piana est un navire mixte (ferry / roulier) qui relie actuellement Marseille à Bastia tous les jours pour le compte de La Méridionale. C'est est le plus important des navires de La Méridionale en termes de fret linéaire (garages pour 200 voitures - 2,5 km de véhicules) et le deuxième plus important, après le Girolata, en termes de capacité passagers 700 personnes) de la compagnie Marseillaise. J'ai pris cette photo, comme un selfie, à bout de bras avec mon Nikon D4 muni de l'objectif fish-eye Nikkor 16mm F2,8. Avec la claque de vent et les vibrations de l"hélico, ce n'était pas facile.


Alexandra Penkina : "Trop de chance." Christian Fournier : "Plus je travail, plus j'ai de la chance !

Un drone survole la Place Vendôme.




J'ai pris cette photo du 56eme étage de la Tour Montparnasse par une belle nuit d'octobre.

Le 27 septembre 2015 : La lune de sang
Prises de vue et montage intervallomètre : Christian Fournier. Lieu : les locaux de L'AFA (Association Française d'Astronomie) au Parc Montsouris à Paris.
Photos and timelapse by Christian Fournier in Parc Montsouris near Paris.

Dans la nuit du 27 au 28 septembre 2015 a eu lieu une éclipse lunaire exceptionnelle. Le satellite particulièrement près de la Terre sera teinté de rouge et il disparaîtra totalement pendant plusieurs minutes. Les éclipses lunaires totales ou partielles peuvent sembler moins spectaculaires car plus fréquentes que les éclipses solaires totales. Celle qui se déroula dans la nuit du 28 septembre prochain a mérité néanmoins d'avoir les yeux au ciel quelques minutes pour la voir. En effet, il s'agit d'une "super-lune". L'astre dont l'orbite réalise une ellipse autour de la Terre se trouva très près de nous (363 104 km pour être précis) et a paru plus grosse dans le ciel. Par ailleurs, l'alignement avec le soleil donne à la lune une teinte écarlate particulière. Elle est alors surnommée "Lune de Sang". C'est la conjonction de ces deux phénomènes astronomiques qui rend l'événement exceptionnel. Ce type d'éclipse se produit rarement et la prochaine visible depuis la France aura lieu en 2033.

I used two Nikon boddies D600. One with a Nikkor 80-200mm F2.8 for the time-lapse and the other with a Sigma 500mm for the close-ups. Both on tripods of course, equipped with Manfrotto micrometric heads. Antivibration, mirror up, noise reduction, remote triggering to avoid shake, drastic exposure bracketing, raw format, lens correction with Lightroom, moon always in the centre of the frame for better lens definition. The sky was very clear and had been for the past two days without a single cloud (rather rare for Paris), the air was crisp, the visibility very sharp (very rare in Paris). During the day, we had a special and unique carless day which reduces pollution (I am not sure it contributed to this exceptional visibility though). We were in a wooded small recreational small park in Paris, with not to much light pollution (for Paris). Not many stars were visible tough.

J'ai utilisé deux boîtiers Nikon D600. Un avec un Nikkor 70-200mm F2.8 pour l'intervallomètre et l'autre avec un 500 mm pour les gros plans. Tous deux sur pieds Manfrotto à têtes micrométriques. Anti-vibration, miroir relevé, réduction du bruit, contrôle à distance pour éviter de bouger les boîtiers, bracketing de l'exposition, exposition toujours inférieure à 4 secondes pour éviter le flou de bougé dû au mouvement de la lune, format raw NEF, correction de l'objectif avec Lightroom, réduction du bruit avec Lightroom. Le cours de la Nikon School sur Lightroom m’a bien été utile. Le ciel était dégagé et ce depuis les deux jours précédents sans nuages (plutôt rare à Paris), l'air était tonifiant (très rare à Paris). Ce même jour, c'était "Paris sans voiture" pour la première fois. Je ne suis pas sûr, mais cela a peut-être contribué à l'exceptionnelle visibilité. Nous étions au Parc Montsouris à Paris, avec peu de lumière parasite. Mais peu d'étoiles étaient visibles.





L'odyssée de l'espace 2025 : La NASA promet "des preuves irréfutables" d'une vie extraterrestre en 2025. De gauche à droite : Kepler 452b2015 l'exoplanète, le cowboy de l'espace Christian Fournier, la CFSS (Chris Fournier Space Station)

Photographié avec l'iPhone 36.
The sky is the limit







Frédérique et moi-même n'avons pas pu assister au décollage de la fusée Atlas V 401, en route vers la planète Mars, en Californie en mai 2018. Mais nos noms sont gravés sur une puce électronique déposée sur Mars par Insight !
Merci à Shannon Templeton pour cela.

InSight (acronyme de l'anglais Interior Exploration using Seismic Investigations, Geodesy and Heat Transport ; en français : Exploration interne par les sondages sismiques, la géodésie et les flux thermiques) est une mission d'exploration de la planète Mars développée par l'agence spatiale américaine, la NASA qui a décollé le 5 mai 2018 et a atterri à la surface de la planète le 26 novembre 2018.
C'est la première mission entièrement consacrée à l'étude de la structure interne de cette planète. Pour y parvenir, elle emporte deux instruments scientifiques : le sismomètre SEIS et HP3, instrument de mesure des flux de chaleur en provenance du cœur de la planète. L'objectif scientifique principal de la mission est de disposer d'une meilleure connaissance de la structure interne de la planète, dont les caractéristiques sont mal connues, dans le but de reconstituer l'histoire de Mars. Les données collectées permettront également d'améliorer les modèles de formation et d'évolution des planètes rocheuses du système solaire — Mercure, Vénus, la Terre, Mars — ainsi que de la Lune.
Lorsque la mission InSight est sélectionnée en 2012, dans le cadre du programme Discovery de la NASA, elle constitue l'aboutissement de plusieurs projets proposés sans succès au cours des deux décennies qui ont précédé. Le programme Discovery regroupe des projets spatiaux américains caractérisés par un coût modéré et un cycle de développement court. Pour rentrer dans cette contrainte budgétaire, la mission repose sur l'envoi d'une station au sol unique contrairement aux projets qui l'avaient précédé. La sonde spatiale réutilise l'architecture de la mission Phoenix, qui s'était posée en 2007 dans la région polaire de Mars. C'est un engin de relativement petite taille (moins de 700 kilogrammes, au lancement). La charge utile est fournie par des partenaires européens. L'instrument principal, le sismomètre SEIS est conçu par l'Institut de physique du globe de Paris et fourni sous maitrise d’œuvre de l'agence spatiale française (CNES), tandis que HP3 est développé par l'Allemagne.
Un problème de mise au point sur l'instrument SEIS repousse le lancement de la mission, prévu initialement en 2016, à la fenêtre de lancement suivante vers Mars en 2018. Insight se pose à la surface de Mars le 26 novembre 2018 dans une région de plaine baptisée Elysium Planitia, située près de l'équateur de cette planète. La phase d'étude scientifique doit durer deux années terrestres.



This is NASA InSight's first full selfie on Mars. It displays the lander's solar panels and deck. On top of the deck are its science instruments, weather sensor booms and UHF antenna. The selfie was taken on Dec. 6, 2018 (Sol 10).
The selfie is made up of 11 images which were taken by its Instrument Deployment Camera, located on the elbow of its robotic arm. Those images are then stitched together into a mosaic.
JPL manages InSight for NASA's Science Mission Directorate. InSight is part of NASA's Discovery Program, managed by the agency's Marshall Space Flight Center in Huntsville, Alabama. Lockheed Martin Space in Denver built the InSight spacecraft, including its cruise stage and lander, and supports spacecraft operations for the mission.
A number of European partners, including France's Centre National d'Études Spatiales (CNES) and the German Aerospace Center (DLR), are supporting the InSight mission. CNES and the Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP) provided the Seismic Experiment for Interior Structure (SEIS) instrument, with significant contributions from the Max Planck Institute for Solar System Research (MPS) in Germany, the Swiss Institute of Technology (ETH) in Switzerland, Imperial College and Oxford University in the United Kingdom, and JPL. DLR provided the Heat Flow and Physical Properties Package (HP3) instrument, with significant contributions from the Space Research Center (CBK) of the Polish Academy of Sciences and Astronika in Poland. Spain's Centro de Astrobiología (CAB) supplied the wind sensors.



Une des puces d'InSight contenant les noms des personnes ayant participé à la campagne
dont Frédérique Gorsky et moi-même.


Voici où nos noms sont écrits, dans la petite capsule. Ils devraient y resté des millions d'années !

Au Muséum d'Histoire Naturelle de Paris.
Le Voyager Golden Record est un disque embarqué à bord des deux sondes spatiales Voyager, lancées en 1977. Ce disque de 12 pouces contient des sons et des images sélectionnés pour dresser un portrait de la diversité de la vie et de la culture sur Terre, et est destiné à d'éventuels êtres extraterrestres qui pourraient le trouver.
Tout comme son précurseur la plaque de Pioneer, il s'agit d'une « bouteille à la mer interstellaire », les chances pour que ces disques soient retrouvés étant extrêmement faibles. De plus, s'ils l'étaient, ce serait dans un futur très lointain : les sondes Voyager ne se retrouveront pas à moins de 1,7 année-lumière d'une autre étoile avant 40 000 ans. Donc, plus qu'une tentative sérieuse de communication avec des extraterrestres, ces disques ont un sens symbolique.
Sur le couvercle du vidéodisque est gravé le schéma explicatif du mode de lecture ainsi que les symboles inscrits sur la plaque de Pioneer. Merci Carl Sagan.




Le 10 décembre 2018

10 décembre 2012 : la sonde Voyager 2, lancée il y a 40 ans atteint l'espace interstellaire

Elle a parcouru 18 milliards de kilomètres mais reste techniquement dans le système solaire...

To infinity and beyond. A dix-huit milliards de kilomètres de la Terre, après 41 années de voyage dans le système solaire, la sonde Voyager 2 a atteint une zone où le vent solaire ne souffle plus, a annoncé la Nasa lundi 10 décembre 2018. A cette distance extraordinaire, chaque message de Voyager 2 met 16 heures et demi à atteindre la Terre. Par comparaison, le temps de communication à la vitesse de la lumière est de 8 minutes pour Mars actuellement.

Les scientifiques de la Nasa ont confirmé lundi que Voyager 2 était sortie de l’héliosphère, la bulle protectrice de particules et de champs magnétiques créés par le Soleil. L’appareil a traversé l’héliopause, limite au-delà de laquelle ce vent solaire n’atteint plus les objets.

Mais la sonde reste techniquement dans le système solaire, dont la frontière est fixée aux confins du nuage d’Oort, bien au-delà de Pluton, et que la Nasa compare à « une grosse bulle épaisse autour du système solaire ». Ce nuage, composé probablement de milliards de corps glacés, reste sous l’influence de la gravité du Soleil. Voyager 2 mettra encore 30.000 ans à traverser cette ceinture. Si elle voulait atteindre Proxima du Centaura, notre étoile voisine, elle mettrait 70.000 ans.

En 2012, Voyager 2 est devenue la plus longue et la plus mythique mission de la Nasa. Ses instruments continuent d’envoyer des observations. Lancée alors que Jimmy Carter était président des Etats-Unis, elle a survolé Jupiter en 1979, puis Saturne, Uranus et Neptune, en 1989. Comme elle fonctionnait encore après avoir dépassé Neptune, la Nasa a continué la mission. Les ingénieurs ont éteint ses caméras pour économiser son énergie.

Sa sonde jumelle, Voyager 1, qui a quitté la Terre seize jours après elle, a atteint l’espace interstellaire en 2012 et continue encore de fonctionner. Mais l’un de ses instruments cruciaux pour mesurer le vent solaire, baptisé Plasma Science Experiment, est tombé en panne en 1980.
« Cette fois, c’est encore mieux », a dit Nicky Fox, directeur de la division d’héliophysique de la Nasa. « Les informations envoyées par les Voyager sur les limites de l’influence du Soleil nous donnent un aperçu inédit d’un territoire vraiment vierge ».

Les deux sondes vont « très bien, pour des seniors », a dit Suzanne Dodd, directrice des communications interplanétaires de la Nasa. Selon elle, elles pourraient encore durer cinq ou dix ans, la seule limite étant la perte progressive de capacité de leur générateur à radioisotopes, qui fournit de l’énergie par la désintégration de matériaux radioactifs. Les sondes emportent chacune des enregistrements de sons et d’images de la Terre sur des plaques en or et en cuivre.
Même éteints, les engins continueront de voyager potentiellement des milliards d’années avec leurs disques, et « ces capsules temporelles pourraient un jour être les seules traces de la civilisation humaine », dit la Nasa sobrement dans son communiqué.

Next time, I will take my car, a Tesla. La prochaine fois je prendrai ma voiture, une Tesla.

« My continued efforts to bring the universe down to Earth. » (from « The Sky Is Not the Limit: Adventures of an Urban Astrophysicist » by Neil Degrasse Tyson)
"Mes constants efforts pour amener l'univers à la terre." (de « The Sky Is Not the Limit: Adventures of an Urban Astrophysicist » par Neil Degrasse Tyson)

NASA's Hubble Space Telescope has been circling Earth for 25 years, but the iconic observatory won't last forever.
Hubble launched aboard the space shuttle Discovery on April 24, 1990, and has been capturing stunning views of the cosmos since astronauts fixed a flaw in the telescope's mirror during a 1993 servicing mission. The famous telescope has contributed to a number of revolutionary discoveries, including confirming that the universe's expansion is accelerating rather than slowing down and finding that supermassive black holes lurk at the heart of most, if not all galaxies.
Hubble's scientific legacy should continue to grow for years to come. The telescope's operators express confidence that the device will keep operating through at least 2020, and possibly even farther into the future, thanks in large part to the success of the five servicing missions astronauts performed between 1993 and 2009.

Le télescope spatial Hubble (en anglais Hubble Space Telescope, en abrégé HST) est un télescope spatial développé par la NASA avec une participation de l'Agence spatiale européenne, opérationnel depuis 1990. Son miroir de grande taille (2,4 mètres de diamètre), qui lui permet de restituer des images avec une résolution angulaire inférieure à 0,1 seconde d'arc ainsi que sa capacité à observer à l'aide d'imageurs et de spectroscopes dans l'infrarouge proche et l'ultraviolet, lui permettent de surclasser, pour de nombreux types d'observation, les instruments au sol les plus puissants, handicapés par la présence de l'atmosphère terrestre. Les données collectées par Hubble ont contribué à des découvertes de grande portée dans le domaine de l'astrophysique, telles que la mesure du taux d'expansion de l'Univers, la confirmation de la présence de trous noirs supermassifs au centre des galaxies ou l'existence de la matière noire et de l'énergie noire.
Quatre autres missions, en 1997, 1999, 2002 et 2009, permettent de moderniser les cinq instruments scientifiques et remplacer certains équipements défaillants ou devenus obsolètes. La dernière mission de maintenance, réalisée en 2009, immédiatement avant le retrait définitif des navettes spatiales, doit permettre au télescope Hubble de fonctionner jusqu'à la fin de la décennie 2010, sauf imprévu. Pour les observations dans l'infrarouge il doit être remplacé en 2019 par le télescope spatial James-Webb, aux capacités supérieures.



Propriété intellectuelle Copyright 2019 Christian Fournier.
Tous droits réservés. L’ensemble des textes, photographies, graphes, fichiers son, fichiers vidéo et fichiers animation fait l’objet d’une protection au titre du droit de la propriété littéraire et artistique et en vertu d’autres lois sur la protection de la propriété intellectuelle. Leur reproduction, leur modification et leur utilisation sur d’autres sites web sont interdites.


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 Table des matières